« L‘informel » une inspiration . Julien DI VITO

Si l’architecte imagine, conçoit, réalise et dirige des projets de construction, il doit aussi être à l’écoute des autres, sensibiliser et conseiller. Nous devons être créatifs, nous devons explorer pour répondre aux questions de notre société qui évolue.

Bien que les villes puissent être à l’origine d’apparences prospères, leurs différentes évolutions, nous interrogent sur le devenir de celles-ci. La composition de nos sociétés s’est aggravée, causant une individualité forte par le capitalisme qui a œuvré à la conception remaniée et contradictoire de l’égalité et de l’inégalité.

Le bidonville est un lieu de ressource qui entrelace la densification et l’étalement, deux formes du développement de la ville. Aujourd’hui ce qui semble être le problème du développement urbain se présente être une réserve de créativités et d’intelligences.

INTELLIGENCES DE L’INFORMEL expose la composition de plusieurs cas d’études à travers le monde permettant ainsi de comprendre plus clairement la situation subie par ces espaces à part, mais également de saisir l’intelligence dont font preuves ces habitants.

Ce mémoire nous plonge  à travers des cartes, des schémas, des plans, des photos et encore bien d’autres mode de représentation au sein même de ces espaces informels et des richesses qu’ils renferment.

0.jpg

Villa miseria 31, Buenos Aires

0010

Cartonneros à Buenos Aires, Travail infantile, Photographie Fernando Poggi

0.jpg

Vue depuis la fondation Sentires

3nb.png

Espace Public à Ciudad Bolivar, Bogota

1_2.jpg

Un gratte ciel connu sous le nom de Torre David

Torre de David

Partie de basket dans la Torre David, Photographe Alejandro Cegarra

f0e9c93c94af7e4968e133df40929dc74a3f60be.jpg

Alexandra Heritage Center, Photographes Robert & Peter Rich

Ce que je souhaite exprimer par ces recherches, c’est que ces leçons de l’informel peuvent produire et modifier la future pratique des architectes ou des concepteurs de la ville de demain. Un bon espace n’est pas naturellement celui qui a été conçu pour cela. Un modèle d’idéal, souvent adulé dans l’architecture contraint à l’éloignement de l’objet et de l’utilisateur. Cela ne consiste pas à dire que c’est indéterminé, impropre ou de qualité médiocre, mais naturellement un aspect plus généreux et accessible à l’homme.

Il existe une façon de faire de l’architecture en démocratie qui est de travailler pour les gens, ce qui change d’une façon plus générale de travailler dans la proximité des pouvoirs quels qu’ils soient.

Il convient d’arrêter de détruire, d’anéantir et d’exterminer tout ce qui parait être incomplet dans un contexte lié au développement urbain, mais d’améliorer les bâtiments ou ces types de quartiers qui présentent des qualités considérables. Il est important de mettre en avant des espaces appropriables par les gens, les réalisations ne persistent et ne cessent d’exister que par l’usage des personnes qui vivent ces interstices. L’attitude montrée par ces populations pauvres et les leçons qu’ils nous apportent démontre bien à quel point l’utilisation de la matière n’est pas la priorité dans la constitution d’un réseau et du bon fonctionnement d’un quartier mais dans l’usage et selon sa réelle nécessité. Il faut se défaire des difficultés budgétaires et arrêter de penser aux matières premières mais privilégier la matière grise. C’est sans aucun doute par cette nécessité de survie que les leçons de «l’informel» nous éclairent sur la manière d’aborder l’architecture différemment et de manière plus intelligente. Faire le maximum avec le minimum.

MEMOIRE.jpg

Photo crédit : ©Julien DI VITO

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s